Training for the insurance industry

Share

This page is currently being translated. Thank you for your understanding.

Depuis sa création, l’une des missions principales de l’ACA est de promouvoir et soutenir la formation au sein du secteur des assurances.

Si les professions de ce secteur restent plutôt mal connues du grand public, les raisons pour rejoindre le secteur sont nombreuses :

La croissance du secteur

La stabilité de l’emploi

La variété du travail

La formation et le développement continus

Un secteur qui évolue rapidement

Le dynamisme et l’innovation dans le secteur

Les assurances : un des piliers de la place financière

L’activité des compagnies d’assurance au Luxembourg se divise en trois segments : l’assurance que l’on appelle « Non Vie » (c’est-à-dire l’assurance auto, habitation etc.), l’assurance « Vie » et la réassurance. Chaque segment possède ses caractéristiques propres et connaît des phases de développement différentes en raison de la nature spécifique de l’activité et de l’évolution du cadre réglementaire.

Le développement continu des activités d’assurance au cours des deux dernières décennies a fait de l’assurance un des piliers de la place financière luxembourgeoise. Dans un marché domestique limité au regard de la taille du pays, l’assurance luxembourgeoise a créé un modèle spécifique lui permettant une formidable expansion de ses activités hors des frontières luxembourgeoises, en particulier dans l’Union européenne ; cette expansion est basée sur le modèle de la Libre Prestation de Services (LPS), une des libertés fondamentales des traités de l’Union européenne.

Ceci a permis de développer l’assurance-vie comme une solution de premier choix pour des investisseurs internationaux entre autres. Par ailleurs, le Luxembourg a su développer un centre de compétence majeur en matière de réassurance – ou l’assurance des assureurs.

Des métiers diversifiés

Lorsque l’on s’imagine travailler dans le secteur de l’assurance et aux différentes professions, on pense souvent en premier lieu au fait d’être l’employé d’une compagnie d’assurance. Il existe effectivement une large palette de métiers « internes » dans une entreprise d’assurance.

Il existe également plusieurs métiers du secteur qui s’exercent de manière indépendante de l’entreprise d’assurance, et qui se concentre sur la distribution des contrats d’assurances.

Métiers internes d’une entreprise d’assurance

  • Les concepteurs : actuaires, développeurs de produits, chargés d’études Marketing, chargés du reporting ;
  • Les commerciaux : conseillers, chargés de clientèle, souscripteurs d’assurance,
  • Les gestionnaires : experts, inspecteurs, gestionnaires de contrats, gestionnaires de sinistres, contrôleurs… ;
  • Les profils de support transversal : reporting, comptables, asset managers, informaticiens (développeurs, exploitation, support, maîtrise d’ouvrages), project management, juristes, compliance officer, risk manger, ressources humaines, communication…..
  • Les profils numériques : Dataminer, community manager, data scientist, marketer…autant de nouveaux métiers que l’on retrouve également dans le secteur des assurances.

Distributeurs d’assurances indépendants

L’accès à la profession de distributeur d’assurances est strictement réglementé au Luxembourg. Toute personne physique ou morale qui veut effectuer des opérations de distribution, vente d’assurance au Grand-Duché de Luxembourg doit être agréée par le Commissariat aux Assurances (CAA), l’autorité publique en charge de la supervision des assureurs, réassureurs et intermédiaires.

Il existe plusieurs catégories d’intermédiaires, on retiendra principalement :

  • l’agent d’assurance, partenaire privilégié d’un seul assureur, il distribue les contrats de la compagnie pour laquelle il obtient l’agrément
  • le courtier d’assurance, indépendant, il propose les contrats de plusieurs assureurs

L’agrément s’obtient en passant l’un des examens organisés par le CAA plusieurs fois par an. Des renseignements sur les modalités de l’examen sont disponibles sur le site du CAA.

En collaboration avec mengstudien.lu (anciennement CEDIES), l’ACA a rédigé une brochure sur les études et métiers dans le secteur de l’Assurance :

Des métiers liés au numérique

Avec l’arrivée massive du digital, le secteur de l’assurance a entamé une profonde transformation, qui se poursuit et met à profit les opportunités offertes par les nombreuses innovations en la matière.

Plus que l’apparition de nouveaux métiers, on observe une transformation des métiers dans la manière d’opérer et de mobiliser les compétences, la finalité des métiers restant la même.

Comme dans tous les secteurs, on retrouve les métiers « traditionnels » du digital : data scientist, chief digital officer, product owner, community manager, social media manager, … tous ces métiers qui sont propres au digital, mais qui représentent une part relativement faible des emplois d’un groupe.

Du côté des métiers liés à la création de l’offre, les actuaires, les product manager et marketers travailleront ensemble pour créer des produits et services en s’appuyant de plus en plus sur des analyses comportementales des clients.

Les commerciaux sont de plus en plus appelés à faire du marketing opérationnel du fait de la personnalisation de la relation-client. Les gestionnaires de contrat se recentrent sur certaines tâches. Les actes de gestion simples sont effectués par les clients et le conseil devient plus important.

De nouveaux métiers apparaissent également, comme les dataminer (l’exploitation des données dans un but marketing), les community manager, pour porter cette révolution. Les métiers de l’assurance deviennent donc de plus en plus diversifiés et enrichissants pour les salariés du secteur.

Quels profils : bac +2/3 ou bac +4/5 ?

Les diplômes à bac + 2 ou 3 sont très recherchés et permettent d’accéder à des postes de gestionnaire de contrats et de sinistres ainsi qu’à certains postes de commerciaux (dominante plus généraliste).

Le Master est souvent requis pour accéder aux postes d’encadrement et de conseil et permet également d’être formés à des postes à haute compétence technique (droit, marketing, finance, actuariat). Plusieurs types de spécialisation sont possibles :

  • Le droit des assurances, la fiscalité des produits d’assurance
  • La finance appliquée au secteur des assurances
  • L’actuariat

L’université du Luxembourg propose un Bachelor en gestion avec une spécialisation en assurances.

Ce bachelor professionnel en gestion a pour objectif de former des cadres moyens capables de s’insérer opérationnellement dans les secteurs clés de l’économie luxembourgeoise : secteur bancaire, assurances, fiduciaires, réviseurs, services de comptabilité ou de contrôle de gestion de grandes entreprises industrielles et commerciales, petites et moyennes entreprises. Les étudiants ont la possibilité de se familiariser avec les notions fondamentales de la gestion avant de choisir de pouvoir choisir la spécialisation en assurance.

Un BTS dédié au secteur financier

Afin de continuer à soutenir, développer et adapter aux mieux les formations au sein du secteur des assurances l’ACA a participé à la création du nouveau BTS Finance et Produits Financiers lancé par l’Ecole de Commerce et de Gestion (ECG) à la rentrée 2022.

Ce nouveau BTS (brevet de technicien supérieur) a été élaboré en collaboration avec les principaux acteurs de la place financière luxembourgeoise. Le programme de formation repose sur 3 piliers principaux : les produits bancaires, les produits d’assurance et les fonds d’investissement.

La partie dédiée à l’assurance représente à elle seule 136 heures de cours. D’autres matières, transverses au secteur financier sont également enseignées : 1 cours dédié aux Fintech et à la finance durable, 1 cours dédié à la compliance, 1 cours dédié aux logiciels utilisés par les acteurs de la place financière (avec un module spécifique assurance). Tout cela bien sûr avec un tronc commun de cours d’économie, de droit, d’anglais, de fiscalité, de mathématiques financières, de communication digitale etc.

Suivre cette formation, c’est se donner la chance de devenir un futur talent du secteur financier et de cocher toutes les cases des recruteurs des compagnies d’assurance.

Cette formation permettra aux étudiants de développer les compétences générales et professionnelles requises pour endosser des responsabilités dans une entreprise du secteur financier sur la place luxembourgeoise. Ainsi, les concepts théoriques enseignés et l’approche pratique des cours sont placés dans un contexte économique et juridique luxembourgeois.

Le BTS constituant une formation à finalité professionnelle, l’ECG a mis en place des stages de 18 semaines en vue de promouvoir l’autonomie des candidats et leur permettre d’acquérir des premières expériences professionnelles. Les étudiants concluent leur formation en réalisant et en présentant un projet individuel axé sur leur spécialité (banque, assurance ou fonds d’investissement).

Grâce à la collaboration de l’ECG avec les acteurs du monde de l’assurance, le BTS bénéficie d’un atout supplémentaire en permettant aux étudiants diplômés de pouvoir bénéficier de l’agrément d’agent d’assurance en faisant une demande équivalence au CAA.

Développez vos compétences grâce à la formation continue

L’univers des assurances est complexe mais crucial pour protéger par une mutualisation le patrimoine au sens large, les personnes, les activités tout en étant déterminant pour garantir le bon fonctionnement dans nos économies modernes, face aux risques qui peuvent se présenter. Pour faire face à cette réalité multiforme et y apporter des réponses en matière de formation continue, l’ACA s’est rapprochée de la House of Training, un organisme de formation professionnelle continue agréer.

Via la House of Training, les collaborateurs des entreprises d’assurance ou les personnes désirant rejoindre le secteur peuvent accéder à plusieurs formations certifiantes telles que :

  • Formation pour les candidats-agents d’assurance
  • Formation d’insertion pour les employés d’entreprises d’assurance
  • Formation LPS pour les employés d’entreprises d’assurance
  • Formation AML pour les employés d’entreprises d’assurance